Contre l’abandon des animaux

J’ai surnommé ce cliché « même pas peur ! »

Poudre n’était pas très télévision, mais elle a été captivée par ces reportages sur les refuges de la SPA. Se disait-elle qu’elle avait de la chance par rapport à tous ces animaux abandonnés ? Elle qui s’était réfugiée dans la voiture de la personne qui me l’a confiée, pour échapper à un destin de chat de la campagne abandonné à lui-même ? 

En tous les cas ces reportages étaient très bien faits et donnaient envie d’aller aider en tant que bénévole. C’est pour cela que, peu de temps après qu’elle soit partie, je suis allée porter les affaires de Poudre que j’avais en double et le stock de nourriture récemment acheté. Je voulais voir par moi même en me disant que plutôt que de reprendre un chat, ce qui m’était alors impossible, je pourrais aider au refuge. J’ai été un peu refroidie. Déjà lorsqu’on est à pied c’est plutôt compliqué de s’y rendre, ensuite l’accueil a aussi été plutôt froid. . Bref j’ai été plutôt déçue. Mais c’est vrai que ce n’est pas la SPA.

J’ai donc renoncé à ma velléité d’aller aider au refuge de Valence, et aussi de devenir famille d’accueil. C’est pourquoi je m’engage à nouveau dans l’adoption, ce devrait être imminent (et de continuer à être « compagnon » de la SPA). Une autre minette devait rejoindre Poudre dans mes albums photo, maintenant que la douleur est moins vive.

C’est cet article : « Merci pour ces chats de personne » sur le blog de Kimcat, qui m’a fait me souvenir, reprendre et compléter celui-ci que j’avais écrit pour Itinéraires, mon blog supprimé.