Comme un garçon

Moi, à droite et Marie-José à gauche. Années 60

J’étais fière de mon pantalon et de mon pull avec une ancre. Fière aussi de ma coupe de cheveux. Je pense que Marie José l’était moins. Les pantalons ne se portaient pas encore à l’école avant 1968. Ici, c’est les vacances on peut faire ce que l’on veut, porter un pantalon de toile et des espadrilles. J’avais déjà des velléités de liberté et d’indépendance et toute petite j’aimais porter des pantalons. Maintenant que je ne travaille plus, je ne porte plus que ça. Ah, oui, lorsque j’ai commencé à travailler, dans les années 1970-80, c’était encore mal vu les femmes en pantalon, si cela n’était pas interdit. A l’époque de la photo*, elles ne s’étaient pas encore affranchies de l’accord obligatoire de leur époux pour travailler (1965).

Une autre époque. J’étais fière, et heureuse, de pouvoir m’habiller comme un garçon. A présent pour le filles, c’est le contraire, c’est être féminine qui est un enjeu, surtout dans certains milieux.

  • j‘ai retrouvé la date de la photo : 1962, heureusement que je me suis fabriqué une « mémoire » grâce à mes fichiers photo, et plus particulièrement à partir de celles de mon père que j’ai scannées lorsque j’ai eu mon tout premier ordi perso et un vrai scanner.
%d blogueurs aiment cette page :