Les joies du piéton

Ou : les espaces partagés.

Un exemple à Guilherand, un véritable espace dédié aux piétons, et aux deux roues.

Pour celles et ceux, qui comme moi, sont en priorité piétons, ces espaces sont vraiment une bénédiction. Être vraiment séparé du trafic et bénéficier en plus, d’espaces de verdure, qui permettent de croire que l’on respire mieux, cela change de l’inconfort de la marche à pied dans la plupart des lieux urbanisés, et même souvent à la campagne, hors des chemins dédiés.

Nous avons la chance, ici, d’être plutôt bien desservis par les transports publics, mais il reste de nombreuses occasions où il faut, où nous préférons, la marche à pied. Ces espaces là sont donc une incitation à délaisser la voiture et prendre son vélo, ou marcher.

%d blogueurs aiment cette page :