Premiers pas en 2022

J’ ai passé les dernières heures de 2021 à chercher la lumière, comme souvent lorsque je sors photographier. Là un rayon de soleil éclairait l’écorce orangée de ce petit arbuste dénudé. J’ai un peu forcé les couleurs pour que le mur ressorte bleu.

Le Rhône est sorti de son lit, comme souvent à cette période, la lumière du soir éclairait la ville de Valence, et ses clochers. Mais attention ; il faut garder votre chien en laisse, il ne faudrait pas qu’il aille se noyer.

Donc pour commencer cette nouvelle année, pas de surprise, je trie mes photos de la veille et je les publie sur le Net. J’ai passé ma matinée entre l’ordinateur et la cuisine, rien de bien neuf donc. Des velléités de changement, sans doute. Et zut, je n’ai pas terminé mon calendrier, celui qui me sert d’agenda, et où je peux tout noter, il se présente comme cela :

J’ai toutes les aquarelles, et le calendrier lui-même est terminé il ne reste que la mise en forme avec les illustrations et j’en suis au mois de juin… Ensuite il faut l’imprimer et le relier. Je vais bien trouver un moment pour le faire. PS: c’est fait je l’ai terminé le 2 au soir.

Les anémones pulsatiles

J’ai repris les pinceaux à aquarelle pour préparer mon calendrier 2022, celui que je confectionne pour moi et que j’offre à quelques amies. Des fleurs, bien sûr, pour le décorer, et les anémones en particulier.

J’ai essayé de planter une anémone pulsatile sur ma terrasse, mais elle n’a tenu que deux ans. Je les aime autant que les anémones des jardins, mais elles sont encore plus belles dans la nature.